L’Age des Machines

par Innovation Loire Valley

 Quand Andy Rubin, le personnage-clé derrière le développement de la plateforme logicielle Android (au centre sur la photo), quitte Google pour lancer son propre incubateur de machines, il n’est pas insensé d’en conclure que la Silicon Valley est décidément en train de prendre un nouveau virage.

Certes, la décision annoncée hier n’est pas arrivée à l’improviste. Rubin a une vieille passion pour les appareils et machines de tout poil. En 2002, sa société Danger avait lancé le Sidekick (ou “Hiphop”), le premier smartphone entièrement dépendant du “cloud” et assorti d’une plateforme d’applications de type “app store”.

Fondateur de Android, la société de développement logiciel est rachetée par Google en 2005. Rubin est revenu l’an dernier à ses premières amours en prenant la tête de la nouvelle division de robotique de Google. Il a supervisé à ce titre une demi-douzaine d’acquisitions, y compris le rachat du célèbre développeur de robots Boston Dynamics.

Aucun détail n’a été révélé sur le nouvel incubateur de Rubin dédié aux start-ups de “hardware”. On ne peut s’empêcher de songer, néanmoins, à ceux qui lui ont préparé la voie, à commencer par TechShop.

Fondée en 2006 à Menlo Park dans la Silicon Valley, cet atelier met toutes sortes de machines à disposition de ses membres, y compris des outils pour travailler le bois ou le métal, des machines-outils, des scies à eau et des imprimantes 3D. TechShop offre aussi à ses membres une communauté unique et hétéroclite de passionnés. La marque est étroitement liée au développement du mouvement des « makers ».

Pour apprécier pleinement l’impact d’un phénomène apparemment anecdotique, voyez donc ce qu’en a dit cette semaine son PDG Mark Hatch à la conférence VERGE de San Francisco. “Fabriquer de ses mains, exercer le contrôle direct sur sa propre création, en grande partie grâce au protoypage rapide rendu possible par les imprimantes 3D, offre l’opportunité inouïe de réunir à nouveau les dimensions psychologique, cognitive et émotionnelle de l’individu que la Révolution Industrielle avait faites éclater avec la chaîne d’assemblage.”

Nombre de start-ups sont nées à TechShop. Au cours des six dernières années, les trois ateliers TechShop de la région de San Francisco ont généré dans la région quelque 2.000 emplois avec un salaire annuel moyen de $100.000, a affirmé Mark Hatch en citant des données toutes récentes.

Lemnos Labs est un autre lieu de gestation de start-ups « hardware » qui vaut le détour. Créé à San Francisco par deux diplômés du MIT, l’incubateur est dédié aux start-ups de tous bords (drones et robots, mais aussi technologie vestimentaire ou laboratoire de poche pour les individus sujets à de graves intolérances alimentaires.)

RealChange a visité Lemons Labs à la rentrée dernière avec les membres des conseils d’administration du pôle EMC2 et de l’IRT Jules Verne. Suivez le guide.

21014IRT – Eric Klein – Lemnos Labs from Christian Forthomme on Vimeo.

Photo: Eric Schmidt, Andy Rubin, Hugo Barra en septembre 2012 via Wikipedia.